LOGO GIF FEDEPEP

Un historique n'est qu'une suite de dates et de faits, certes importants, mais dont la sécheresse risque de faire oublier le travail de fourmi de tous les militants, animés d'un même idéal, pour faire vivre une œuvre au service des jeunes en difficulté.


1915- Sous l'impulsion du philosophe Xavier Léon , des Inspecteurs d'Académie et des instituteurs, créent l'Œuvre des Pupilles de l'Ecole Publique,dans le but de « venir en aide aux orphelins de la guerre »

1916-Naissance de l'Œuvre Départementale des P-E-P dont le siège social est à la Préfecture de Tulle, et qui est affiliée à la Fédération Nationale des P-E-P.

 


1925- 10 ans après sa naissance, les P-E-P vont s'occuper des « orphelins de la société » : des enfants victimes d'inégalités de toutes sortes, avec l'ambition d'améliorer leurs conditions de vie et d'éducation

4 principes vont guider son action

1. Le respect des principes laïques de la République
2. Son action en complément des missions de l'Education Nationale
3. Sa dimension sociale : aider les plus nécessiteux
4. Sa fonction éducative : développer l'esprit de solidarité chez les jeunes

1933-(le 16-12).le siège social sera à l'Inspection Académique de la Corrèze.

 

1934- L'Œuvre des P-E-P organise une fête de la jeunesse et une tombola .

 5-1934

Les sommes recueillies vont permettre de développer les deux pôles essentiels de son activité depuis sa naissance :
- Les secours.
- L'aide aux départs en colonies de vacances

Les secours: 1931 :1240 F 1935 :19175 F

Colonies de vacances: 1931 :20 colons 1935 :114 colons

L'Inspecteur d'Académie, Président de l'Œuvre dit alors : « Nous sommes de ceux qui pensent n'avoir rien fait tant qu'il reste quelque chose à faire ». Et il ajoute : « Désormais notre Œuvre n'appartient plus à une poignée de dirigeants. Elle est devenue partie intégrante des préoccupations professionnelles de tout le corps enseignant ; que dis-je, elle est devenue le bien de l'immense majorité de nos élèves. Une telle œuvre ne peut plus péricliter »

Dans son compte-rendu sur la vie de la Fédération, le Secrétaire Général parlant de l'Œuvre corrézienne souligne: « c'est une association de premier plan qui poursuit sa marche en avant. »

 


 La guerre de 1939-1945 va pourtant marquer un temps d'arrêt à « cette œuvre généreuse qui honore l'Ecole Publique et ses maîtres » (l'Inspecteur d'Académie)

1946- Nouveau départ. L'accent est mis sur les colonies de vacances. Les colons, pupilles de l'Ecole Publique, sont de plus en plus nombreux à goûter le charme de l'océan ou de la campagne.

1948- Naissance de l'Œuvre Départementale des Colonies de Vacances (O-D-C-V) qui aura bientôt le monopole des colonies de vacances en Corrèze pour les élèves de l'école publique. L'Œuvre des Pupilles y prendra une grande place, finançant des acquisitions, alimentant la trésorerie.

1950-80% des recettes de la tombola des P-E-P iront à l'œuvre amie

Une villa, léguée aux PEP par une généreuse donatrice, madame Marie Barrière, sera cédée à l'ODCV, et constituera le noyau de la future colonie M .BARRIERE de Meschers –St Georges de Didonne après l'achat en 1952 d'un terrain , puis de la villa du "Compin" par l'Œuvre des pupilles. (En 1963, cette colonie sera cédée à l'O-D-C-V à titre gratuit)

Pendant des années, la coopération sera totale entre les deux associations.

Notre œuvre, n'aura alors aucun intérêt à constituer un réseau de colonies de vacances. Les pupilles,300 environ tous les ans, auront leur place à l'O-D-C-V dont le Secrétaire Général et le Trésorier sont aussi Administrateurs des PEP.


1957- L'idée de la création d'un secteur médico-social est lancée.

Le projet va prendre corps, le nouveau secteur va se développer et constituera, avec le secteur solidarité, les deux pôles de l'action de l'Œuvre départementale des Pupilles.

Dates de la naissance effective des établissements du secteur médico–social :

1965: I-M-P de Ste Fortunade et de Meyssac (Institut Médico-Pédagogique)

1971: Ouverture des sections professionnelles de ces institutions.

1971: Les I-M-P deviennent I-M-E (Institut Médico-Educatif)

1974: Ouverture de l'I-M-E d'Ussel.

1974: Création du C-M-P-P de Tulle (Centre Médico-Psycho-Pédagogique)

1976 : Antenne à Ussel du C-M-P-P de Tulle.

1978 : Ouverture du C-M-P-P de Brive.

1978 : Le C-M-P-P d'Ussel est autonome.

1983 : Ouverture du C-S-F-A ( Centre Spécialisé de Formation d'Apprentis) à Sainte-Fortunade.

1984 : Création des S-E-S-S-A-D à Ste Fortunade, à Meyssac et à Ussel (Service d'Éducation

Spéciale et de Soins à Domicile)

1985 : Création des E-E-S-S-A-D (Equipe d'Éducation Spécialisée et de Soins à Domicile)

1991: Création du C-A-T de St Bonnet La Rivière (Centre d'Aide par le Travail)

1992: Création du C-A-T d'Argentat

1995:  Ouverture de l'Atelier protégé d'Uzerche

2008: Réussite éducative à Brive

2008: Création du S-E-S-S-A-D départemental (regroupant les SESSAD et les EESSAD liés aux IME et aux CMPP)

2008: Ouverture de la M-D-A (Maison Des Ados)

2010: La M-A-S de Ste Féréole rejoint  les PEP19 ( Maison d'Accueil Spécialisée)

2010: Ouverture du SESSAD autisme

2012:  Le C-A-M-S-P de l'hôpital de Tulle rejoint les PEP19 (Centre d'Aide MédicoSocial Précoce)

2013: Les PEP19 se structurent en pôles

2014: La Croix-Marine rejoint les PEP


Pendant toutes ces années, le secteur solidarité s'est lui aussi développé et des transformations structurelles ont eu lieu.

1966 : Un instituteur est détaché à l'Œuvre.

Il aura pour mission d'« assurer le secrétariat, de maintenir un contact plus étroit avec les écoles. Il se mettra au courant de la trésorerie, rassemblera puis tiendra à jour toute la documentation, les textes, concernant la législation de l'enfance inadaptée »

1966 : Installation du secrétariat et du vestiaire, rue Tour de Maïsse.

1974 : Un second instituteur est "mis à disposition "Il sera le Secrétaire Général de l'Œuvre. Il s'occupera plus spécialement du secteur médico-social .L'autre sera le Secrétaire Administratif, chargé du secteur solidarité.

1974 : Le siège administratif de l'Œuvre des P-E-P occupe le 2ème étage de la maison de l'Éducation Nationale ex École Normale des Instituteurs.

1974 : L'Œuvre Départementale des Pupilles devient l'Association Départementale des Pupilles de l'Enseignement Public (AD-PEP)

1975 : Création, au siège, de l'Atelier comptable : centralisation de la gestion des établissements.

1975 : « Pour permettre à l'école de s'ouvrir sur le monde et sur la vie tout en apportant une cure de plein air », création des classes transplantées : classes de neige, classes de mer, classes de nature.

1977 : L'école de Pandrignes, désaffectée, est mise à la disposition de l'AD PEP dans le but d'accueillir des classes de nature sans internat.

1977 : La gestion du personnel des établissements se fera à partir du Siège administratif

1980 : Premières classes de découverte pour les maternelles pendant une semaine à Hautefage dans des locaux appartenant aux PEP de la Vienne.

1986 : Premières colonies de vacances à la semaine ou à la quinzaine à Hautefage (l'O-D-C-V ne pouvant offrir des séjours de ces durées)

1988 : Création du Ludobus : des jeux éducatifs et du matériel informatique sont mis à la disposition des abonnés. Un véhicule sillonne le département et assure la livraison des jeux. Une animation est organisée à chaque passage dans une école ou un centre de loisirs.

1997 : Organisation du S-S-E-M-A-D (Service Scolarisation des Enfants Malades ou Accidentés à Domicile ) qui deviendra le S-A-P-A-D (Service d'Aide Pédagogique à Domicile)

1998 : Le siège administratif s'installe à l'ancienne école de Roussolles à Tulle.

Une nouvelle organisation est mise en place pour respecter la loi en vigueur : les instituteurs "mis à disposition" deviendront Directeur général et Directeur adjoint de notre Association .

Rien de changé en ce qui concerne le fonctionnement de l'AD: les adhérents, réunis en Assemblée Générale, les élus réunis au sein du Conseil d'Administration, tous bénévoles, fixent les objectifs et déterminent les actions à conduire dans le respect des principes fondateurs, et compte tenu de l'évolution de notre société. Les membres du Bureau, élus eux aussi et également bénévoles mettent en œuvre et contrôlent l'exécution des décisions prises.

2002 : Naissance de l'Union Régionale des Associations des Pupilles de l'Enseignement Public du Limousin (UR-PEP) qui coordonne les actions à caractère régional des PEP 87 des PEP 23 et des PEP 19.

2012 : Un responsable du service Solidarité-Scolarité-Citoyenneté (SSC) est nommé après la suppression du poste de Directeur délégué (instituteur détaché).

2016 Nous fêtons le centenaire des PEP19

Aujourd'hui notre Association est toujours au service des « orphelins de la société »: les laissés-pour-compte,les exclus, toujours aussi nombreux.

Son action est fondée sur les grandes valeurs qui ont présidé à sa naissance:

La solidarité

La laïcité

L'humanisme

Le désintéressement

L'AD.PEP

S'implique dans des actions sociales et de solidarité.

Développe des activités complémentaires de l'école publique.

Gère des établissements médico-sociaux.

 

Travaille avec des associations amies pour gérer des services communs au sein de la F-A-C-A-P-H ( Fédération d' Associations Corréziennes d'Aide aux Personnes Handicapées)

Notre Association est devenue une entreprise importante avec de multiples activités.

Une entreprise avec 340 salariés.

Avec 34 personnels de l’Éducation Nationale dans les établissements et au siège...jusqu'au rappel, par l'Inspecteur d'académie d'un certain nombre d'entre eux, en 2012, pour un retour dans les services de l’Éducation Nationale...

...d'où la restructuration selon l'organigramme ci-dessous...

  (cliquez sur l'organigramme pour l'agrandir puis sur la croix en bas, à droite pour agrandir davantage - si vous le jugez utile - Un autre clic permet de retrouver le texte)

  organigramme 2015 definiti

... avec un Conseil d'Administration de 36 membres, avec un Bureau de 15  membres (voir la rubrique :les élus ), avec ses milliers d'adhérents adultes et élèves.

Enfin, notre survol serait incomplet si nous n'évoquions pas plus précisément le rôle des instituteurs « mis à disposition » de 1966 à aujourd'hui.

Qu'ils aient été « Secrétaire administratif ou Secrétaire Général », qu'ils soient « Directeur ou Directeur délégué », ils étaient et sont d'abord des Militants. Ils ont apporté et apportent sans compter leur dévouement et leurs compétences au développement de notre Œuvre et à son rayonnement

 

Secrétaire général

Secrétaire administratif

Louis FARA       

 

Septembre 1966

Jean GUYONNET

 

Septembre 1976

Paul FAURE

 Septembre 1973  

Jean CHAUSSET

Septembre 1975

 

J-Pierre LE PICHOUX

Septembre 1989

 
 

 Directeur

 Directeur délégué

P.Marie AGNOUX

 

Septembre 1994

Michel JAULIN

Septembre 1998

 

 Robert TURQUET

 

Septembre 2000

 J.Marc LAURENT

 

Septembre 2003

 R. LACHENAUD

Septembre 2006

 

                                                           

                                                                                    

1916-2016

La connaissance de l'histoire, même très résumée, d'une association comme la nôtre a un double but :

- mieux appréhender le passé pour, aujourd'hui, nous investir pleinement - salariés et bénévoles- au service des jeunes et des adultes en difficulté.

- susciter des engagements afin que notre Œuvre perdure et se développe pour davantage de solidarité et d'humanité.