La guerre de 1939-1945 va pourtant marquer un temps d'arrêt à « cette œuvre généreuse qui honore l'Ecole Publique et ses maîtres » (l'Inspecteur d'Académie)

1946- Nouveau départ. L'accent est mis sur les colonies de vacances. Les colons, pupilles de l'Ecole Publique, sont de plus en plus nombreux à goûter le charme de l'océan ou de la campagne.

1948- Naissance de l'Œuvre Départementale des Colonies de Vacances (O-D-C-V) qui aura bientôt le monopole des colonies de vacances en Corrèze pour les élèves de l'école publique. L'Œuvre des Pupilles y prendra une grande place, finançant des acquisitions, alimentant la trésorerie.

1950-80% des recettes de la tombola des P-E-P iront à l'œuvre amie

Une villa, léguée aux PEP par une généreuse donatrice, madame Marie Barrière, sera cédée à l'ODCV, et constituera le noyau de la future colonie M .BARRIERE de Meschers –St Georges de Didonne après l'achat en 1952 d'un terrain , puis de la villa du "Compin" par l'Œuvre des pupilles. (En 1963, cette colonie sera cédée à l'O-D-C-V à titre gratuit)

Pendant des années, la coopération sera totale entre les deux associations.

Notre œuvre, n'aura alors aucun intérêt à constituer un réseau de colonies de vacances. Les pupilles,300 environ tous les ans, auront leur place à l'O-D-C-V dont le Secrétaire Général et le Trésorier sont aussi Administrateurs des PEP.